Ouvert 6/7 jours le midi du mardi au dimanche : 12h30/14 h Ouvert 7/7 jours le soir du lundi au dimanche : 19h30/21h
Hôtel officiellement classé 3 étoiles
Signer le livre d'Or

 

Bienvenue sur le site de l'auberge de la Scierie. Cet hôtel restaurant, officiellement classé 3 étoiles, et ancienne scierie au XVIIe siècle avec une authentique machine à vapeur, est installé au cœur d'un parc de 2 ha, non loin de l'autoroute A5, de Troyes et de Sens. Le calme et la sérénité ambiante font même oublier que Paris n'est qu'à 150 km, dont 140 de voies rapides, permettant une escapade de fin de semaine en moins de 2 heures ! Lyon étant à 3 h de route, l'auberge offre une agréable étape à mi-chemin du Sud de la France et des stations de sports d'hiver... Une formule "soirée étape" vous permet ainsi de vous reposer et de vous relaxer dans le calme et la tranquillité sur la route de vos vacances. Vous serez séduits par le climat chaleureux et cosy de l'hôtel, par l'ambiance champêtre du parc, par sa terrasse donnant sur la rivière et par sa piscine ...Tout ici est fait pour votre détente !

L'atmosphère authentique du cadre n'oublie pas pour autant la modernité et l'hôtel est doté des infrastructures indispensables à votre confort : petit déjeûner en chambres, chambres avec bain, baignoire/spa, chambres non fumeurs, TV par câble/satellite, balcon/terrasse, téléphone, wifi.... Un bar à la déco soignée vous invite à la détente, des salles de réunion vous permettent de travailler dans des conditions optimales. Les services de confort (blanchisserie, journaux, entre autres) sont un "plus" non négligeable. Les salles de bain aux équipements discrètement raffinés sont parfaitement équipées (sèche-cheveux...). Nous acceptons vos animaux.

Enfin, Le restaurant gastronomique au cadre intimiste vous propose une cuisine traditionnelle et goûteuse préparée avec des produits locaux... Il est accessible aux personnes à mobilité réduite. La carte est régulièrement renouvelée pour vous offrir une palette de saveurs épousant les saisons.

La première préoccupation des propriétaires des lieux est votre bien-être... Venir à l'auberge de la Scierie, c'est retrouver un parfum d'antan avec les indispensables prestations d'aujourd'hui... Logis de France, qui répertorie les hôtels de charme, a d'ailleurs distingué l'Auberge de la Scierie en 2010, 2011 et 2012 ...

 


La région elle-même vous proposera de nombreux buts de promenades, et Aix-en-Othe vous emmènera sur les traces de son passé historique... Naturellement, la région Champagne/ardennes vous rappellera que vous êtes au pays d'un vin délicieux et universellement connu : le champagne ! Toutes les 2 secondes, une bouteille de champagne est ouverte dans le monde ! Aix en Othe est en outre sur la "route du Cidre" et un excellent cidre fermier est fabriqué dans la région.

 

AIX EN OTHE, capitale du pays d'OTHE

Aix-en-Othe est situé dans la partie ouest du département de l'Aube, à 30 km de Troyes et à 40 km de Sens.

La ville tire son nom des sources qui s'y trouvent et de la forêt qui autrefois s'étendait sur son territoire. Elle est bâtie dans le vallon de la Nosle, petite rivière qui traverse le bourg et va se jeter dans la Vanne.

Dans la région d’Aix-en-Othe, les témoins d’un passé préhistorique sont nombreux. À l’époque gauloise, les sources de la Douée et de l’Échevêtre ont peut-être été des lieux de culte druidique. Au temps des Gallo-romains (du Ier siècle au IIIe siècle) un établissement thermal a probablement été construit à Aix-en-Othe, à l’emplacement de l’actuel Parc des Fontaines. En 1895, à la faveur d’un remaniement du lieu, on y a découvert des fragments sculptés, des objets de bronze, des monnaies, des marques de potiers, des substructures de piscines. Il est regrettable que des restes encore très importants aient été détruits et des objets de grandes valeurs dispersés. De 1817 à 1870, c’est la période faste d’Aix-en-Othe. La forêt communale, réquisitionnée par l’Etat en 1792 au titre des biens privilégiés, est restituée. De nouvelles infrastructures voient le jour : construction d’un réseau routier communal, de ponts, de l’hôtel de ville, création d’un bureau télégraphique, d’une brigade de gendarmerie à cheval…

Si en 1788, un embryon d’industrie textile est en place à Aix-en-Othe, avec « 45 mécaniques à filer coton qui font travailler 150 personnes » , c’est en 1839 que naît la bonneterie aixoise. En 1859, on compte dans la commune 400 métiers occupant 800 ouvriers et, dans le canton, 750 métiers rectilignes travaillant la laine et le coton.

En 1870, dès le 15 juillet, jour de la déclaration de guerre à la Prusse, les Aixois se mobilisent, demandant la formation d’une société de francs-Tireurs. Après le désastre de Sedan, les Parisiens proclament la République à laquelle adhère le Conseil Municipal d’Aix-en-Othe. Le 14 septembre, pour parer à l’invasion ennemie, un Conseil de défense est créé. Mais c’est bientôt l’occupation. En novembre, les troupes ennemies stationnent dans le bourg. On se débat dans d’importantes difficultés financières. Pourtant les Aixois ne se découragent pas. Un appel pour recueillir dond et souscriptions volontaires pour aider à la libération du territoire est entendu et la générosité des habitants se manifeste ;

Vers 1880, l’industrie bonnetière, déjà bien implantée, prospère. De 1909 à 1914, Aix-en-Othe expédie une moyenne annuelle de 300 tonnes d’articles bonnetiers.

source wikipedia